Informations

3 septembre 1939 Début de la bataille de l'Atlantique - Histoire


H.M.S. WHITLEY, T/502, le 1er décembre 1941.


La bataille de l'Atlantique débute le 3 septembre 1939 avec le naufrage du paquebot Athenia. Pendant un certain temps, les Uboat menacèrent de gagner la guerre de l'Atlantique. Mais la combinaison de l'aide américaine et de meilleures armes pour combattre les sous-marins.


La guerre des sous-marins a commencé le troisième jour de la guerre lorsqu'un sous-marin allemand U-30 commandé par le lieutenant Fritz Julius Lemp a tiré sur le paquebot britannique Athenia. L'Athenia a coulé le lendemain, après que la plupart des passagers aient été sauvés. Cent douze personnes y ont perdu la vie, dont 28 Américains. Lemp a tiré malgré les ordres explicites de ne pas tirer sur un navire à passagers. Au cours des quatre premiers mois de la guerre, 221 navires de plus de 750 000 tonnes ont été coulés.

Dans la soirée du 17 septembre, le sous-marin allemand 29 sous le commandement du commandant Otto Schuart a tiré trois torpilles sur le HMS Courageous. En moins de quinze minutes, le Courageous coula emportant avec lui son capitaine et 518 hommes.

Le 13 octobre, le lieutenant Gunter Prien commandant le sous-marin 47 est entré avec succès dans la base navale britannique de Scapa Flow. Là, il a pu attaquer le cuirassé britannique Royal Oak. Il a d'abord tiré quatre torpilles sur le cuirassé.; Un seul coup, celui-là faisant la plupart de ses dégâts au-dessus de la ligne de flottaison. Prien retourna tirer trois autres torpilles. L'un d'eux provoque une explosion catastrophique faisant couler le Royal Oak et 833 hommes en quinze minutes.

La période entre juillet et octobre 1940 est connue sous le nom de « Happy Time » pour les sous-marins allemands. Pendant cette période, le pacte du loup, un groupe de sous-marins opérant ensemble sur un convoi, est devenu opérationnel. Les sous-marins ont atteint un nombre exceptionnel de 217 navires coulés représentant plus d'un million de tonnes d'expédition, ne perdant que six sous-marins.

1941 a vu la marée des activités U-Boat changer temporairement. L'utilisation d'escortes supplémentaires, de patrouilles aériennes et de convois américains de navires à mi-chemin de l'autre côté de l'Atlantique a considérablement réduit les pertes de sous-marins. La période qui suivit l'entrée en guerre des États-Unis a cependant temporairement changé la donne. Soudain, il y avait des centaines de navires sans escorte au large des côtes des États-Unis, tous joliment découpés dans les lumières des villes américaines.

Au début de 1943, la marée tournait de manière décisive contre les U Boats. Les alliés disposaient de 500 escortes, ils interceptaient les communications radio des U Boats et l'introduction de porte-avions d'escorte permettait une couverture aérienne ininterrompue des convois à travers l'Atlantique. Ainsi, au milieu de 1944, un U-boat était perdu pour chaque navire allié coulé. La guerre dans l'Atlantique allait continuer, mais la victoire était entre les mains des Alliés.

À la fin de la guerre, les sous-marins avaient coulé 3 500 navires marchands, coûtant la vie à 36 000 marins marchands, en plus ils avaient coulé 175 navires de guerre et tué 36 200 marins. 783 U-bots ont été coulés, tuant 30 000 marins allemands.


3 septembre 1939 Début de la bataille de l'Atlantique - Histoire

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Alliés et les puissances de l'Axe se sont battus pour le contrôle de l'océan Atlantique. Les Alliés voulaient utiliser l'Atlantique pour ravitailler la Grande-Bretagne et l'Union soviétique dans leur combat contre l'Allemagne et l'Italie. Les puissances de l'Axe voulaient les arrêter. Ce combat pour le contrôle de l'océan Atlantique s'appelle la bataille de l'Atlantique.


Un sous-marin bombarde un navire marchand
Source : Gouvernement du Royaume-Uni

Où est-ce que ça s'est passé?

La bataille de l'Atlantique a eu lieu dans toute la région nord de l'océan Atlantique. Une fois que les États-Unis sont entrés en guerre, la bataille s'est étendue jusqu'à la côte des États-Unis et de la mer des Caraïbes.

La bataille dura plus de 5 ans et 8 mois du 3 septembre 1939 au 8 mai 1945.

Les premières batailles dans l'Atlantique ont fortement favorisé les Allemands. Ils ont utilisé leurs sous-marins pour se faufiler sur les navires britanniques et les couler avec des torpilles. Les Alliés ne savaient pas quoi faire et ont perdu beaucoup de navires au cours des premières années de la guerre.

Les sous-marins allemands étaient appelés sous-marins. C'était l'abréviation de "Unterseeboot", qui signifiait "bateau sous-marin". Les Allemands ont rapidement intensifié la fabrication de leurs sous-marins et ont fait patrouiller des centaines de sous-marins dans l'océan Atlantique en 1943.


Un sous-marin allemand fait surface
Source : Gouvernement du Royaume-Uni

Les Alliés ont tenté de contrer les attaques de sous-marins en voyageant en grands groupes appelés convois. Ils avaient souvent des destroyers de guerre qui les aidaient à les escorter et à les défendre contre les attaques. Pendant un certain temps, en 1941, cette méthode s'est avérée assez efficace pour permettre à de nombreux navires de se rendre en toute sécurité en Grande-Bretagne. Cependant, à mesure que les Allemands construisaient de plus en plus de sous-marins, les convois devenaient de moins en moins efficaces.


Un convoi traversant l'Atlantique
Source : Centre d'histoire navale de la marine américaine

Codes secrets et innovations

En 1943, la bataille atteint son apogée. Les Allemands avaient un grand nombre de sous-marins dans l'Atlantique, mais les Alliés avaient brisé les codes secrets allemands et avaient développé de nouvelles technologies pour combattre les sous-marins. Les Alliés ont utilisé un radar pour indiquer où se trouvaient les navires et de nouvelles bombes sous-marines spéciales appelées Hedgehogs qui ont aidé à détruire les sous-marins.

La bataille tourne en faveur des alliés

Vers le milieu de 1943, la bataille avait tourné en faveur des Alliés. À partir de ce moment de la guerre, les États-Unis ont pu expédier plus librement des fournitures à la Grande-Bretagne, y compris la grande quantité de soldats et d'armes nécessaires à l'invasion de la Normandie.

Le contrôle de l'Atlantique a eu un impact majeur sur l'issue de la guerre. Garder la Grande-Bretagne approvisionnée a aidé à empêcher les Allemands de s'emparer de toute l'Europe occidentale.

Les pertes dans la bataille étaient stupéfiantes. Plus de 30 000 marins ont été tués de chaque côté. Les Alliés ont perdu environ 3 500 navires de ravitaillement et 175 navires de guerre. Les Allemands ont perdu 783 sous-marins.


Winston Churchill a écrit un jour que « . la seule chose qui m'ait vraiment effrayé pendant la guerre était le danger des sous-marins. En disant cela, il a correctement identifié l'importance de la menace posée pendant la Seconde Guerre mondiale par les sous-marins allemands (le « Unterseeboot ») à la bouée de sauvetage de l'Atlantique. Cette bouée de sauvetage était le «centre de gravité» de la Grande-Bretagne - dont la perte aurait probablement conduit à une défaite totale pendant la guerre.

Le meilleur espoir de l'Allemagne de vaincre la Grande-Bretagne était de gagner la bataille de l'Atlantique.

Si l'Allemagne avait empêché les navires marchands de transporter de la nourriture, des matières premières, des troupes et leur équipement d'Amérique du Nord vers la Grande-Bretagne, l'issue de la Seconde Guerre mondiale aurait pu être radicalement différente. La Grande-Bretagne aurait pu être affamée et ses armées n'auraient pas été équipées de chars et de véhicules de construction américaine.

De plus, si les Alliés n'avaient pas pu déplacer des navires sur l'Atlantique Nord, il aurait été impossible de projeter des forces terrestres britanniques et américaines à terre sur les théâtres méditerranéens ou le jour J. Le meilleur espoir de l'Allemagne de vaincre la Grande-Bretagne était de remporter ce que Churchill a baptisé la « bataille de l'Atlantique ».

L'Allemagne avait mené une campagne similaire pendant la Première Guerre mondiale et, en 1917, avait failli vaincre la Grande-Bretagne. Mais malgré cette expérience, aucune des deux parties n'était bien préparée en 1939. L'Allemagne avait sous-estimé l'impact des sous-marins et se battait avec seulement 46 navires opérationnels, utilisant principalement des navires de surface - plutôt que des sous-marins - pour rôder dans l'Atlantique. Cependant, le 3 septembre 1939, le jour où la Grande-Bretagne déclara la guerre à l'Allemagne, le paquebot britannique Athénie a été torpillé par un sous-marin. C'est le début de la seconde bataille de l'Atlantique.


Faits et informations clés

EN FAVEUR DES ALLEMANDS

  • La première bataille de l'Atlantique a commencé autour du côté ouest de l'Irlande le 3 septembre 1939, après qu'un sous-marin allemand a coulé le SS Athenia. Le navire allié comptait 1 400 passagers, et 118 d'entre eux ont été tués, dont quatre Canadiens. a obtenu un avantage considérable lors des premières batailles dans l'océan Atlantique. Les Allemands utilisaient des sous-marins, appelés U-boats (abréviation de Unterseeboot, signifiant bateau sous-marin) pour espionner les navires britanniques et les couler à l'aide de torpilles.
  • Cette stratégie a causé des dommages importants aux navires appartenant aux Alliés. En fait, rien qu'en juin 1941, environ 500 000 tonnes de cargaison ont été perdues à cause des sous-marins.
  • L'année suivante, les sous-marins allemands abattirent avec succès plus de 1 000 navires marchands appartenant aux marines britanniques.
  • Cela a encore encouragé les Allemands à produire rapidement des centaines de sous-marins qui ont finalement occupé l'Atlantique en 1943.
  • En réponse, les forces alliées ont voyagé en grands groupes appelés convois. Les destroyers alliés ont servi d'escortes et de défenseurs contre les attaques de sous-marins allemands.
  • Cette tactique est devenue efficace pour de nombreux navires alliés pour traverser l'Atlantique en toute sécurité et se rendre en Grande-Bretagne, mais seulement pour une période de temps, car l'Allemagne a fabriqué de plus en plus de sous-marins pour contrer la méthode des Alliés.
  • De plus, les forces navales allemandes ont utilisé une autre tactique connue sous le nom de Wolf Pack, où un certain nombre de sous-marins encerclaient et attaquaient délibérément un convoi de ravitaillement britannique à la fois.
  • La stratégie Wolf Pack a été utilisée pour la première fois par les Allemands le 18 octobre 1940, lorsque sept sous-marins ont attaqué le convoi SC-7. Ce convoi contenait 35 navires marchands et six escortes allant de Sydney, en Nouvelle-Écosse, à Liverpool, en Angleterre. Les sous-marins allemands ont coulé 20 navires marchands et environ 140 marins sont morts.
  • Pendant ce temps, la Grande-Bretagne avait besoin d'au moins 20 navires de ravitaillement de France et des États-Unis pour arriver dans leur pays afin que la guerre contre l'Allemagne avance.

EN FAVEUR DES ALLIÉS

  • La bataille a atteint son apogée en 1943, lorsque l'Allemagne avait un grand nombre de sous-marins patrouillant dans l'Atlantique.
  • Cependant, les Alliés avaient déjà pénétré le code Enigma allemand et développé de nouvelles technologies pour combattre les sous-marins.
  • Les Alliés ont utilisé des radars pour localiser les sous-marins et les ont détruits à l'aide de bombes sous-marines innovantes connues sous le nom de Hedgehogs.
  • De plus, l'avion allié emportait un Leigh Light, un grand projecteur utilisé pour repérer les sous-marins qui avaient fait surface dans la soirée.
  • Au milieu de 1943, la bataille de l'Atlantique jouait déjà en faveur des puissances alliées.
  • En conséquence, les États-Unis ont réussi à fournir plus de fournitures de navires à la Grande-Bretagne, y compris un grand nombre de soldats, d'armes et de munitions nécessaires pour l'invasion de la Normandie. avait également été un allié à l'époque, et il a étendu ses fonctions d'escorte et a livré des navires pour protéger les ports appartenant aux marines britanniques.
  • Cette même année, les sous-marins n'ont réussi à éliminer que moins de 300 navires marchands.
  • Le Canada, grâce à ses puissants groupes de chasseurs, réussit également à couler huit sous-marins entre novembre 1943 et début 1944.
  • Bien que de nouveaux sous-marins allemands soient arrivés en 1945, ceux-ci n'étaient plus utiles à la cause des Allemands, les conduisant à perdre la bataille.

RÉSULTATS DE LA BATAILLE

  • L'Allemagne n'a finalement pas réussi à sécuriser l'océan Atlantique en tant que ligne d'approvisionnement pour la Grande-Bretagne, ne leur laissant d'autre choix que de se rendre, mais c'est la Grande-Bretagne qui a le plus souffert, même si elle a remporté la victoire.
  • Le contrôle de l'Atlantique était un instrument vital pour les puissances alliées pour empêcher l'Allemagne d'envahir complètement le reste de l'Europe occidentale.
  • On estime qu'au moins 30 000 marins sont morts des deux côtés.
  • De plus, environ 3 500 navires de ravitaillement alliés et 175 navires de guerre alliés ont été détruits par les Allemands, tandis que 783 sous-marins allemands ont été endommagés par les Alliés.

Feuilles de travail sur la bataille de l'Atlantique

Il s'agit d'un ensemble fantastique qui comprend tout ce que vous devez savoir sur la bataille de l'Atlantique sur 21 pages détaillées. Ceux-ci sont des feuilles de travail prêtes à l'emploi pour la bataille de l'Atlantique, parfaites pour enseigner aux élèves la bataille pour le contrôle de l'océan Atlantique, qui a finalement été connue sous le nom de bataille de l'Atlantique. Il a eu lieu à travers la partie nord de l'Atlantique jusqu'à la côte américaine et la mer des Caraïbes. Les combats durèrent cinq ans et huit mois, du 3 septembre 1939 au 8 mai 1945.

Liste complète des feuilles de travail incluses

  • Seconde Guerre mondiale : faits sur la bataille de l'Atlantique
  • Cartographier la bataille
  • Trouve les mots
  • Complétez les informations
  • Bataille de l'Atlantique : une chronologie
  • Les deux côtés
  • Résultats de la bataille
  • La partie frappante
  • Importance historique
  • La bataille dans la culture populaire
  • En un mot

Lier/citer cette page

Si vous référencez le contenu de cette page sur votre propre site Web, veuillez utiliser le code ci-dessous pour citer cette page comme source originale.

Utiliser avec n'importe quel programme

Ces feuilles de travail ont été spécialement conçues pour être utilisées avec n'importe quel programme d'études international. Vous pouvez utiliser ces feuilles de travail telles quelles ou les modifier à l'aide de Google Slides pour les rendre plus spécifiques aux niveaux d'aptitude de vos élèves et aux normes du programme d'études.


La Royal Navy a utilisé le système de convoi pour protéger la marine marchande dans l'Atlantique pendant la Première Guerre mondiale et a rétabli cette pratique dès le début de la Seconde Guerre mondiale. Les convois regroupaient les navires marchands afin qu'ils puissent être protégés par moins d'escortes.

Lorsque les États-Unis sont entrés en guerre en 1942, ils ont d'abord rejeté l'utilisation du système de convoi pour la marine marchande. En conséquence, les U-Boats ont coulé des centaines de navires alliés le long de la côte est des États-Unis au cours des premiers mois de 1942. Les Allemands ont qualifié cela de « moment heureux ».

Le succès du système de convoi est clairement démontré par le fait que sur les 2 700 navires marchands alliés et neutres coulés pendant la campagne par des sous-marins, moins de 30 % voyageaient en convoi.


3 septembre 1939 Début de la bataille de l'Atlantique - Histoire

Bataille de River Plate (voir décembre 1939)

3e - Après Allemagne envahi Pologne sur le 1er, la Grande-Bretagne et la France ont exigé le retrait des forces allemandes. L'ultimatum a expiré et à 11 h 15 le 3e, le Premier ministre Neville Chamberlain a diffusé pour annoncer que Grande-Bretagne était en guerre avec l'Allemagne. Il a formé un Cabinet de guerre avec Winston Churchill en tant que Premier Lord de l'Amirauté. La France, Australie, Nouvelle-Zélande et Inde (par le vice-roi) a déclaré la guerre le même jour. 6e - Afrique du Sud guerre déclarée. 10e - Canada guerre déclarée.

ATLANTIQUE - SEPTEMBRE 1939

Bataille de l'Atlantique - La bataille de six ans a commencé le 3 avec le naufrage du paquebot "Athenia" par "U-30" (Lt Lemp) au nord-ouest de l'Irlande. Il a été pris pour un croiseur marchand armé, et sa destruction a conduit l'Amirauté à croire qu'une guerre sous-marine sans restriction avait été lancée. Des plans de convoi complets ont été mis en œuvre, mais en fait, Hitler avait ordonné aux sous-marins de se conformer au droit international et après l'incident "Athenia", a resserré les contrôles pendant un certain temps. Le convoi OB4 à destination de Liverpool a été le premier groupe de navires à être attaqué, le "U-31" ayant coulé un navire le 16 septembre. Les convois ont en fait subi peu de dommages au cours des sept mois suivants, et la plupart des pertes dues aux sous-marins étaient parmi les navires marchands neutres et en déroute indépendamment. Au cours de la période allant jusqu'en mars 1940, ils ont coulé 222 navires britanniques, alliés et neutres dans les approches occidentales des îles britanniques, de la mer du Nord et autour des côtes britanniques. Dans le même temps, ils perdirent 18 de leur nombre, un tiers de tous en service en septembre 1939 et plus que le nombre de nouveaux bateaux entrant en service.

14ème - Après une attaque infructueuse sur le porte-avions Ark Royal au large des Hébrides, au nord-ouest de l'Écosse, le "U-39" allemand" a été chargé de profondeur et coulé par des destroyers blindés "Faulknor", "Firedrake" et "Foxhound". 17ème - Trois jours plus tard, le transporteur de flotte COURAGEOUS a été envoyé au fond au sud-ouest de l'Irlande par "U-29" avec de lourdes pertes en vies humaines. Les porte-avions ont été retirés des patrouilles anti-U-boot car il est devenu admis que la meilleure chance de couler des sous-marins était de les attirer vers des convois bien défendus où les escortes pourraient les traquer. 20e - Après avoir coulé des chalutiers au large des Hébrides du Nord, le "U-27" allemand a été localisé et coulé par les destroyers "Fortune" et "Forester".

Navires de guerre lourds allemands - Le cuirassé de poche "Admiral Graf Spee" a coulé son premier navire dans l'Atlantique au large du Brésil le 30 septembre.

Résumé des pertes mensuelles : 20 navires britanniques, alliés et neutres de 110 000 tonnes dans l'Atlantique toutes causes confondues 1 porte-avions 2 sous-marins allemands.

EUROPE - SEPTEMBRE 1939

front occidental - Des unités avancées du Corps expéditionnaire britannique ont été transportées par des destroyers de Portsmouth à Cherbourg le 4 septembre. Une semaine plus tard, la force principale a commencé à débarquer en France. En juin 1940, un demi-million d'hommes avaient été transportés dans les deux sens sans perte.

Codes allemands - La British Code & Cipher School a déménagé à Bletchley Park, en Angleterre, le site de ses magnifiques succès brisant les codes allemands d'Enigma à travers le programme 'Ultra'. L'école s'est appuyée sur le travail des décrypteurs polonais et plus tard français. En avril 1940, les premiers codes de bas niveau de la Luftwaffe étaient déchiffrés. De nombreux mois ont suivi avant que des progrès comparables ne soient réalisés avec les codes navals.

4e - Les avions du RAF Bomber Command ont effectué leur première attaque contre des navires de guerre allemands à Wilhelmshaven et Brunsbuttel. Le croiseur "Emden" a été légèrement endommagé par le crash d'un avion.

10e - Les sous-marins de la Home Fleet en patrouille au sud-ouest de la Norvège ont subi leur première perte dans des circonstances tragiques. OXLEY a été torpillé par erreur par "Triton" et est tombé au large d'Obrestad.

Campagne de Pologne - Alors que les Allemands avançaient en Pologne, la Russie envahissait par l'est le 17 septembre. Varsovie se rendit à l'armée allemande le 28 et le lendemain, le pays fut partagé conformément au pacte germano-soviétique.

Résumé des pertes mensuelles : 33 navires britanniques, alliés et neutres de 85 000 tonnes dans les eaux britanniques.

OCTOBRE 1939

ATLANTIQUE - OCTOBRE 1939

Amériques - La Conférence panaméricaine a établi une zone de sécurité de plus de 300 milles au large des côtes des Amériques à l'intérieur de laquelle toute action hostile des puissances belligérantes était interdite.

Navires de guerre lourds allemands - Le cuirassé de poche "Graf Spee" a revendiqué quatre autres navires marchands dans l'Atlantique Sud avant de se diriger vers le sud de l'océan Indien. Sept groupes de chasseurs alliés se sont formés dans l'Atlantique et un dans l'océan Indien pour la rechercher. Au total, les marines royale et française ont déployé trois navires capitaux, quatre porte-avions et 16 croiseurs. Pendant ce temps, le navire jumeau "Deutschland", après avoir compté deux navires dans l'Atlantique Nord, a reçu l'ordre de rentrer. Elle a atteint l'Allemagne en novembre et a été rebaptisée « Lutzow ».

13ème - Deux sous-marins attaquant des convois au sud-ouest de l'Irlande ont été coulés par des destroyers d'escorte. Le 13, "U-42" a été envoyé au fond par "Imogen" et "llex" naviguant avec le convoi OB17 sortant de Liverpool. 14e - Le lendemain, "Icarus", "Inglefield", "Intrepid" et "Ivanhoe" escortant Kingston, le convoi Jamaïque/Royaume-Uni KJ3 représentaient "U-45"

Bataille de l'Atlantique - Le premier convoi Royaume-Uni/Gibraltar, OG1, a appareillé en octobre. En partie à cause de la perte des « U-42 ​​» et « U-45 », seuls trois des neuf sous-marins prévus étaient disponibles pour la première attaque de groupe de sous-marins contre un convoi à l'aide d'un commandant tactique embarqué. Trois navires sur les 27 du convoi non escorté HG3 ont été coulés, mais l'expérience n'a été répétée que quelques fois. Les premières attaques de meutes de loups menées personnellement par Adm Doenitz depuis la terre ferme n'ont commencé qu'un an plus tard.

Résumé des pertes mensuelles : 22 navires britanniques, alliés et neutres de 133 000 tonnes dans l'Atlantique de toutes causes 2 sous-marins allemands.

Campagne de Pologne, Conclusion - La Pologne étant partagée entre l'Allemagne et la Russie, le dernier de l'armée polonaise se rendit le 5 octobre. La Pologne est entrée dans ses longues années sombres de brutalité et d'oppression.

front occidental - La majeure partie du corps expéditionnaire britannique était maintenant en France, au moment où Hitler ordonnait la préparation des premiers plans d'invasion de la France et des Pays-Bas.

Navires de guerre lourds allemands - Le croiseur de bataille "Gneisenau" et d'autres navires de la marine allemande sont sortis sur le 8e au large de la Norvège pour attirer la Home Fleet à portée de sous-marins et d'avions. Les navires capitaux Hood, Nelson, Repulse, Rodney et Royal Oak ainsi que le porte-avions Furious, des croiseurs et des destroyers ont navigué vers diverses positions, mais aucun contact n'a été établi.

8ème - Le barrage de mines anti-U-boot dans le détroit du Pas de Calais a été achevé et comptait trois U-boot, en commençant par "U-12" le 8. 13ème - "U-40" a été miné. 24 - Le troisième sous-marin était "U-16". Plus aucune tentative n'a été faite pour traverser la Manche et les sous-marins ont été contraints de contourner le nord de l'Écosse pour atteindre l'Atlantique.

14ème - De retour à Scapa Flow après avoir gardé le passage de Fair Isle lors de la récente sortie de "Gneisenau", cuirassé ancré CHÊNE ROYAL (à droite - Quête maritime) a été torpillé et coulé par le "U-47" (Lt-Cdr Prien) aux premières heures du 14 avec la perte de 833 hommes. La Home Fleet a déménagé à Loch Ewe sur la côte écossaise W

Attaques maritimes et aériennes allemandes - Celles-ci ont été renforcées contre la marine marchande et les navires de guerre dans les eaux britanniques. Lors de leur première attaque sur le territoire britannique, les Ju.88 bombardèrent des navires dans le Firth of Forth, en Écosse, sur le 16e Octobre et croiseurs légèrement endommagés Southampton, Edinburgh et destroyer "Mohawk". Le lendemain, d'autres Ju.88 ont frappé à Scapa Flow et le vieux cuirassé d'entraînement à l'artillerie Iron Duke a été endommagé par les bombes et a dû être échoué. Les destroyers allemands et plus tard d'autres navires de surface ont commencé à poser des mines au large de la côte est britannique. Des avions attaquèrent également les routes des convois de la côte Est, mais initialement sans succès. En défense, il a fallu quelques mois au RAF Fighter Command pour organiser des ratissages efficaces, mais il y avait trop peu de canons AA pour armer les navires marchands.

Résumé des pertes mensuelles : 24 navires britanniques, alliés et neutres de 63 000 tonnes dans les eaux britanniques 3 sous-marins allemands

ATLANTIQUE - NOVEMBRE 1939

États Unis - La loi sur la neutralité a été modifiée pour permettre la fourniture d'armes aux belligérants sur une base « cash and carry ». Dans le même temps, la navigation américaine était interdite dans les zones de guerre.

Navires de guerre lourds allemands - Le cuirassé de poche "Graf Spee" a coulé un petit pétrolier au sud-ouest de Madagascar et s'est dirigé vers l'Atlantique Sud. D'autres groupes de chasseurs alliés se sont formés.

23 - Le croiseur marchand armé "RAWALPINDI" (Capt E. C Kennedy) de la Northern Patrol a été coulé par le croiseur de bataille de 11 pouces "Scharnhorst" alors qu'il et son navire jumeau "Gneisenau" tentaient de percer dans l'Atlantique. Après l'action au sud-ouest de l'Islande, ils firent demi-tour et retournèrent en Allemagne après avoir évité de fouiller les navires de la Home Fleet britannique.

29 - En patrouille au nord de l'Écosse pour soutenir la tentative d'évasion du croiseur de bataille allemand, le « U-35 » a été retrouvé à l'est des îles Shetland et coulé par les destroyers « Kashmir », « Kingston » et « Icarus ».

Bataille de l'Atlantique - Le RAF Coastal Command a continué à patrouiller pour les sous-marins lors de leur passage dans l'Atlantique. La même priorité était désormais donnée aux attaques, mais les équipages n'étaient pas entraînés et manquaient de bombes anti-sous-marines efficaces. Le premier succès fut une action conjointe avec la Royal Navy fin janvier 1940.

Résumé des pertes mensuelles : 6 navires britanniques, alliés et neutres de 18 000 tonnes dans l'Atlantique toutes causes confondues, 1 croiseur marchand armé 1 sous-marin allemand.

EUROPE - NOVEMBRE 1939

13ème - Alors que les mines posées par les sous-marins et les navires de surface continuaient d'infliger de lourdes pertes aux navires marchands et aux navires de guerre, le croiseur mouilleur de mines Adventure et le destroyer qui l'accompagnait BLANCHE ont été extraits dans l'estuaire de la Tamise. "Blanche" était une perte totale. Des pertes plus graves ont suivi une semaine plus tard. 21 - Le croiseur léger Belfast, récemment achevé, a été gravement endommagé dans le Firth of Forth sur une mine magnétique posée par "U-21". Le dos brisé et les supports de machines brisés, elle a été hors d'usage pendant trois ans. 21 - Destructeur GITAN a également été perdu sur des mines posées par des destroyers au large du port britannique de Harwich, sur la côte est.

20e - Les sous-marins britanniques de la Home Fleet ont remporté leur premier succès dans le Helgoland Bight lorsque le « Sturgeon » a coulé le navire de patrouille allemand « V-209 ».

Mines magnétiques - Des hydravions allemands ont également posé les premières mines magnétiques au large de la côte est et en ont largué une sur les vasières à Shoeburyness dans l'estuaire de la Tamise. Il a été désamorcé le 23 novembre et récupéré par le Lt-Cdr Ouvry, étape vitale dans la bataille contre une arme qui causait de lourdes pertes et de longs délais d'expédition. Rien qu'en novembre, 27 navires de 121 000 tonnes ont été coulés et pendant un certain temps l'estuaire de la Tamise a été pratiquement fermé à la navigation.

Guerre russo-finlandaise - Les négociations sur les changements de frontière et le contrôle des îles du golfe de Finlande ont échoué et la Russie a envahi le 30. Farouchement combattue par la petite armée finlandaise, la guerre se prolonge jusqu'en mars 1940

Guerre de la marine marchande - Les premiers convois HN/ON ont navigué entre le Firth of Forth et la Norvège en novembre couverts par la Home Fleet. Les convois ont été interrompus en avril 1940.

Résumé des pertes mensuelles : 43 navires britanniques, alliés et neutres de 156 000 tonnes dans les eaux britanniques.

DÉCEMBRE 1939

ATLANTIQUE - DÉCEMBRE 1939

Canada - Le premier convoi de troupes canadiennes TC1, a quitté Halifax, Nouvelle-Écosse pour la Grande-Bretagne, lourdement escorté et accompagné en partie par des destroyers canadiens.

13, bataille de River Plate (voir carte ci-dessus) - Maintenant de retour dans l'Atlantique Sud, “Graf Spee” (à droite - Quête maritime)a fait trois autres victimes pour porter le total à neuf navires de 50 000 tonnes, avant de se diriger vers les voies maritimes sud-américaines au large de River Plate. Le Cdre Harwood avec le groupe de chasse G - les croiseurs de 8 pouces Exeter et Cumberland et les croiseurs légers de 6 pouces Ajax et New Zealand Achilles - ont correctement anticipé sa destination. Malheureusement, “Cumberland” était maintenant aux Malouines. À 06.14 le 13e, à 150 milles à l'est de l'estuaire de la Plate, le “Graf Spee” (Capt Langsdorff) a été signalé au nord-ouest des trois croiseurs [1 - voir carte]. Face à l'armement plus lourd de "Graf Spee", le Cdre Harwood a décidé de diviser sa force en deux et d'essayer de diviser ses canons principaux. 3], tous tirant pendant qu'ils manœuvraient.

“Graf Spee” a concentré ses deux tourelles de 11 pouces sur “Exeter” qui a été durement touché [4]. À 6 h 50, tous les navires se dirigeaient vers l'ouest [5], "Exeter” avec une seule tourelle en action et en feu. “Ajax” et “Achilles” ont continué à harceler le cuirassé de poche du nord [6], mais à 07h25, "Ajax" a perdu ses deux tourelles après un coup de 11 pouces [7] et “Achille” avait déjà des dommages causés par des éclats. Le HMS Exeter a été contraint de se séparer et de se diriger vers le sud pour les Malouines [8], mais "Graf Spee" A 08h00, toujours avec seulement des dommages superficiels, il se dirigea vers le port uruguayen neutre de Montevideo, les croiseurs faisant de l'ombre [9]. “GRAF SPEE” est entré dans le port à minuit. Alors que d'autres groupes de chasse alliés se dirigeaient vers pour la région, de nombreuses manœuvres diplomatiques ont eu lieu pour l'y retenir. 17e, le Capt Langsdorff a poussé son navire dans l'estuaire où il a été sabordé et a explosé. Seul “Cumberland” était arrivé à ce moment-là. Langsdorff s'est alors suicidé.

Résumé des pertes mensuelles: 7 navires britanniques, alliés et neutres de 38 000 tonnes dans l'Atlantique de toutes causes 1 cuirassé de poche allemand.

EUROPE - DÉCEMBRE 1939

4e - De retour de la chasse aux croiseurs de bataille allemands après le naufrage du « Rawalpindi » le 23 novembre, le cuirassé « Nelson » est endommagé par une mine posée par le « U-31 » au large du Loch Ewe, au nord-ouest de l'Écosse.

4e - En patrouille au large de Helgoland Bight, le sous-marin "Salmon" (Lt Cdr Bickford) a coulé vers l'extérieur en direction du "U-36". Elle a de nouveau réussi neuf jours plus tard. 13e - "Salmon" a torpillé et endommagé les croiseurs allemands "Leipzig" et "Nurnberg" en mer du Nord alors qu'ils couvraient une opération de pose de mines de destroyers au large de l'estuaire de la Tyne, dans le nord-est de l'Angleterre.

12e - Le cuirassé Barham a été impliqué dans deux incidents. Le 12, dans le chenal du Nord séparant l'Irlande du Nord et l'Écosse, il entre en collision et coule l'un des destroyers écrans. DUCHESSE . 28 - Deux semaines plus tard, le "Barham" est torpillé et endommagé au large des Hébrides par le "U-30" (Lt Cdr Lemp)

Guerre de la marine marchande - Les chalutiers ont été les principales victimes des premières attaques réussies des avions allemands au large de la côte est. Fin mars, ils comptaient 30 navires de 37 000 tonnes. Les pertes des mines sont restées élevées - 33 navires de 83 000 tonnes en décembre.

Résumé des pertes mensuelles : 66 navires britanniques, alliés et neutres de 152 000 tonnes dans les eaux britanniques.

1940

JANVIER 1940

ATLANTIQUE - JANVIER 1940

30e - Attaquant le convoi 0A80 sortant de la Tamise à l'ouest de la Manche, le “U-55” a été détruit lors d'une action conjointe par un RAF Sunderland du No 228 Squadron, le sloop “Fowey“ et le destroyer “Whitshed” . Il s'agissait de la première attaque air/mer réussie, qui ne devait pas se répéter avant cinq mois.

Résumé des pertes mensuelles : - 9 navires britanniques, alliés et neutres de 36 000 tonnes dans l'Atlantique toutes causes confondues 1 sous-marin allemand.

Europe de l'Ouest - Les plans allemands d'une offensive occidentale (opération « Gelb ») ont été reportés. La planification s'est poursuivie pour l'invasion de la Norvège sous le nom de code « Weserubung ».

1er - Le croiseur AA Coventry a été endommagé lors d'un raid aérien sur les îles Shetland, au nord de l'Écosse.

7e - Les sous-marins de la Home Fleet ont subi de lourdes pertes dans la région de Helgoland aux mains des patrouilles de dragueurs de mines, à commencer par HIPPOCAMPE . Le même jour ONDINE a été coulé. 9e - Deux jours plus tard ÉTOILE DE MER a également été perdu. Les opérations sous-marines britanniques dans la baie Helgoland ont été abandonnées.

19e - En tant que destructeur GRENVILLE revenu du contrôle de la contrebande au large des côtes néerlandaises, il a été perdu dans une mine posée par un destroyer au large de l'estuaire de la Tamise.

21e - Recherche d'un U-boot signalé au large du Moray Firth, destroyer EXMOUTH a été torpillé par “U-22” et perdu de toutes les mains.

Guerre de la marine marchande - Les sous-marins ont été particulièrement actifs dans la région de Moray Firth au large des côtes écossaises et dans le reste de la mer du Nord jusqu'en mars 1940. Rien qu'en janvier, ils ont coulé 14 navires - tous neutres.

Résumé des pertes mensuelles : 64 navires britanniques, alliés et neutres de 179 000 tonnes dans les eaux britanniques.

ATLANTIQUE - FÉVRIER 1940

5e - Le “U-41” a coulé un navire du convoi OB84 en provenance de Liverpool au sud de l'Irlande, mais a ensuite été envoyé au fond par l'escorte solitaire, le destroyer “Antelope”. 23e - Le destroyer “Gurkha” sur le passage au sud des îles Féroé a rencontré et coulé “U-53” en revenant de patrouille dans les approches occidentales.

Résumé des pertes mensuelles : 17 navires britanniques, alliés et neutres de 75 000 tonnes de toutes causes 2 sous-marins allemands.

EUROPE - FÉVRIER 1940

12e - Le “U-33” lors d'une opération de mouillage de mines dans le Firth of Clyde, dans l'ouest de l'Écosse, a été coulé par le dragueur de mines “Gleaner”.

16ème, l'incident “Altmark” - "Altmark" était le navire de ravitaillement de Graf Spee avec des prisonniers de la marine marchande à bord. Il était situé au large de la Norvège et se réfugia à Jossingfiord, dans les eaux territoriales. Ce soir-là, le destroyer “Cossack” (Capt Vian) s'est joint à une équipe d'arraisonnement et, après une courte lutte, a libéré les prisonniers en criant « La Marine est là ! »

18e - Lors d'une attaque contre le convoi Norvège/Royaume-Uni HN12, destroyer AUDACIEUX a été coulé par le “U-23” dans le nord de la mer du Nord, à l'est du Pentland Firth. 25 - Une semaine plus tard, le convoi Norvège/Royaume-Uni HN14 a été attaqué. L'allemand “U-63” a été aperçu par le sous-marin d'escorte “Narwhal” et envoyé au fond par les destroyers “Escort”, “lmogen” et “lnglefield”.

22e - Des destroyers allemands ont été attaqués par erreur par leurs propres avions en mer du Nord et se sont heurtés à un champ de mines posé par des destroyers de la Royal Navy. “LEBERECHT MAASS” et “MAX SCHULTZ” ont été perdus au nord-ouest des îles allemandes de la Frise. “U-54” was presumed lost in the same field.

Russo-Finnish War - Britain and France planned to send aid to Finland, and thus allow them to occupy Narvik in northern Norway to cut back Swedish iron ore supplies to Germany.

Monthly Loss Summary: 46 British, Allied and neutral ships of 152,000 tons in UK waters 3 German U-boats

Canada - William MacKenzie King, Prime Minister of Canada was re-elected by a massive majority in support of the government's war policies.

German Raiders - Converted from a merchantman and heavily armed, auxiliary cruiser “Atlantis” sailed for the Indian Ocean round the Cape of Good Hope. In 1941 she moved into the South Atlantic, and operations lasted for a total of 20 months until her loss in November 1941. She was the first of nine active raiders, seven of which went out in 1940. Only one ever broke out for a second cruise. Their success was not so much due to their sinkings and captures - a creditable average of 15 ships of 90,000 tons for each raider, but the disruption they caused in every ocean. At a time when the Royal Navy was short of ships, convoys had to be organised and patrols instituted in many areas. In 1940 raiders accounted for 54 ships of 370,000 tons. The first German raider was not caught until May 1941 - 14 months on.

20e - Home Fleet battlecruisers to the north of the Shetlands covered a cruiser sweep into the Skagerrak. German U-boat “U-44” was sighted and sunk by escorting destroyer “Fortune”.

Battle of the Atlantic - U-boats started withdrawing from the Western Approaches to prepare for the German invasion of Norway. In preparation for the vital transport role she, sister "Queen Mary" and other fast liners played in the Allies strategic moves, the nearly completed "Queen Elizabeth" sailed independently on her maiden voyage from Scotland to New York for conversion to a troopship.

Monthly Loss Summary: 2 British, Allied and neutral ships of 11,000 tons from all causes 1 U-boat.

Russo-Finnish War, Conclusion - A peace treaty on the 13th brought the war to a close, with Finland ceding the disputed territory to the Soviet Union.

11ème - “U-31” was bombed and sunk by a RAF Blenheim of Bomber Command in the Heligoland Bight. She was salvaged and recommissioned, but finally lost eight months later.

16e - Home Fleet was bombed in Scapa Flow and heavy cruiser Norfolk damaged.

Norway - Later in the month, and in spite of abandoning plans to help Finland, Britain and France decided to disrupt Swedish iron ore traffic to Germany by mining Norwegian waters (Operation 'Wilfred'). Plans were also made to land troops - from south to north, at Stavanger, Bergen, Trondheim and Narvik to forestall any German retaliation (Operation 'R4). The entire operation was timed for 8th April.

Merchant Shipping War - Since September 1939, 430,000 tons of shipping had been sent to the bottom by mines around the coasts of Britain - a loss rate only second to U-boats. Now the Royal Navy slowly countered magnetic mines with the introduction of ship-degaussing and 'LL' minesweeping gear. Although mines - contact, magnetic and later acoustic remained a threat throughout the war, they never again represented the danger of the first few months.

Monthly Loss Summary: 43 British, Allied and neutral ships of 96,000 tons in UK waters 1 German U-boat

DEFENCE OF TRADE - FIRST SEVEN MONTHS

In the period September 1939 to the end of March 1940, much of the Royal Navy's efforts had been directed to organising the protection of trade both to and from Britain as well as around the British Isles. The small number of U-boats operating out in the Atlantic in the South Western Approaches as well as in the North Sea had their successes, but mainly against independently-routed shipping. Losses in UK waters were high from both U-boats and mines, but from now on enemy submarines disappeared from UK coastal areas for more than four years until mid-1944. The struggle to keep Britain in the war moved further and further out into the Atlantic and even further afield over the years to come.

Total Losses = 402 British, Allied and neutral ships of 1,303,000 tons (186,000 tons per month)

By Location


Dispatches

Dispatches: Backgrounders in Canadian Military History

Dr. Roger Sarty
The Battle of the Atlantic was the longest campaign of the Second World War and the most important. Canada was a major participant: this country’s enormous effort in the struggle was crucial to Allied victory. While the ships and personnel of the Royal Canadian Navy (RCN) operated across the globe during the war, they are best remembered for their deeds during the Battle of the Atlantic.

At stake was the survival of Great Britain and the liberation of western Europe from German occupation. Britain could be saved from starvation, and strengthened into the launching pad for the liberation of Europe, only by the delivery of supplies, troops, and equipment from Canada and the United States. Everything had to be carried in vulnerable merchant ships that faced a gauntlet of enemy naval forces. The friendly territory closest to Great Britain, Canada’s east coast and Newfoundland (which had not yet joined confederation) were in the front line of the Battle of the Atlantic. Canada’s navy and merchant marine, augmented by seamen from Newfoundland, played leading parts in the battle throughout the war.

When Britain declared war on Germany on 3 September 1939, the German navy, which had prepositioned U-boats (submarines) and powerful surface warships in the Atlantic, began to attack British merchant ships. Halifax, the Atlantic base of Canada’s tiny navy, immediately became an indispensable Allied port from which to fight the Battle of the Atlantic. During the First World War, 1914 to 1918, the British had sent a strong force to Halifax for protection of Atlantic shipping, and in 1939 the same thing happened. Britain-bound merchant ships of many nationalities also came to Halifax, where Bedford Basin provided a magnificent secure anchorage in which ships could be organized into convoys which then set out under the protection of Allied warships. The convoy system had proven its worth during the First World War. HX-1, the first of the hundreds of convoys that would cross the Atlantic during the Second World War, sailed from Halifax on 16 September 1939.

Both British and Canadian authorities believed in 1939 that Canada’s navy could expand on only a modest scale, and mainly for operations along the North American seabord. In early 1940, the government placed orders for the construction of 92 small warships: 64 ‘corvettes’, depth-charge-armed anti-submarine escorts, and 28 ‘Bangor’ class minesweepers. These rather slow and simple vessels were all Canada’s limited shipbuilding industry could produce, but they were adequate to patrol the entrance to ports and along coastal routes, where enemy submarines could most readily find ships to attack.

The German offensives in the spring of 1940 that conquered most of western Europe, and Italy’s entry into the war at Germany’s side in June of that year, transformed the war, not least at sea. From bases in France and Norway, right on Britain’s doorstep, the German submarine fleet, augmented by submarines from Italy, Germany’s Axis partner, launched devastating attacks against the overseas shipping on which Britain now wholly depended for survival. Canada rushed four of the ‘River’ class destroyers to British waters, and these protected convoys off the western shores of the British Isles against intense attacks by enemy submarines and aircraft.

Meanwhile, in the fall of 1940 the Canadian government embarked on full-scale naval expansion, laying down additional corvettes and Bangors as soon as the first ones were launched. Canada also began to produce merchant ships. The Royal Canadian Navy further assisted the short-handed Royal Navy by taking over seven of the fifty First World War-era destroyers the still-neutral United States made available to Britain. Canada, although its coasts were now almost unprotected, dispatched the four best of these old destroyers to British waters, together with the first ten corvettes to come from Canadian shipyards. It soon became clear that the old American ships and the new, only partly equipped, corvettes, crewed by former merchant seamen who had had only basic naval training and raw recruits, would need considerable work and time to become fully effective.

There was no time. By 1941, the Germans, encountering stronger defences in British waters, developed highly successful techniques for intercepting convoys at mid-ocean, where they were weakly escorted, if at all, and far from help. Air cover did not extend across the Atlantic, and the mid-ocean area beyond range of patrolling Allied aircraft became a killing ground for the U-boats. The submarines patrolled in long lines and, when one sighted a convoy, shadowed it, summoning the other submarines. They then attacked in a group – a ‘wolfpack’ – at night and on the surface, when their low proffles were nearly invisible to the escorting warships. The U-boats were much faster on the surface than underwater, and they were therefore able to move rapidly through a convoy, making multiple attacks, sometimes sinking with torpedoes three and four ships apiece.

In response to Britain’s call for help, Canada, starting in May 1941, took the lead in building a new naval base at St John’s, Newfoundland, and in supplying most of the warships that escorted convoys across the 3000 kilometres of ocean between Newfoundland and the British Isles. All of the Canadian warships that had been operating in British waters came to Newfoundland and, as additional corvettes were completed at Canadian shipyards, these, with incomplete equipment and virtually untrained crews, launched into the harrowing transatlantic escort mission. Small ships designed for calm coastal waters, with some crews unqualified even for that duty, had to face massed enemy attacks in some of the most stormy open ocean waters in the world.

The great demands on Canadian east coast ports increased rapidly. Growing numbers of ships flowed into the convoy system, and many of these were old vessels in need of constant repair and special services. These vessels had to be attended to even though Halifax, Sydney (since 1940 a major convoy port as busy as Halifax), Saint John, Pictou, and other smaller centres were already swamped with repair work for merchant vessels and warships that had been damaged by the enemy or by the heavy seas. All the while the Halifax base had the additional responsibility of equipping and crewing the scores of new Bangers and corvettes that arrived from builders along the St. Lawrence and on the Great Lakes. The old, cramped Royal Navy dockyard mushroomed with temporary buildings, and the navy took over adjacent army and municipal properties, which almost instantly became overcrowded as well.

At the end of 1941, senior officers warned that men and ships were being tested beyond their limits, with too little and inadequate equipment, insufficient training, and too little time to recover from the horrors they frequently witnessed as ships were blown apart and survivors froze to death within minutes in the frigid north Atlantic. Yet, the exhausted naval seamen and their little warships get no respite – only increased pressure. After the United States entered the war against the Axis powers following the Japanese attack on Pearl Harbor on 7 December 1941, the German navy initiated a major submarine offensive against the North American coast. As part of this offensive, early in January 1942 eight U-boats came in close to the shores of southern Newfoundland and Nova Scotia, torpedoing ships within a few kilometres of land. The quick, effective response of the RCN in organizing most coastal shipping into local convoys soon persuaded the Germans to concentrate against the less well defended US coast. Nevertheless, there were U-boats on station in Canadian and Newfoundland waters through much of 1942 these stayed hidden, dodged the Canadian defences, and sought targets of opportunity. They destroyed over 70 vessels, including 21 in the Gulf of St Lawrence, where deep, turbulent waters helped the submarines to escape detection.

The burden on the Canadian fleet became nearly unbearable. Because the United States, the source of much of the supplies for Britain, was now in the war, in the summer of 1942 the HX convoys shifted to New York. The United States Navy, however, was not yet in a position to defend these convoys, so Halifax-based Canadian warships shepherded them between New York and Newfoundland, and then brought westbound convoys from Newfoundland to New York. These tasks were in addition to the comprehensive network of coastal convoys between Canadian and northern US ports. At the same time, Canadian escort vessels still formed a major part of the mid-ocean force that took convoys between Newfoundland and British waters and, during the summer and autumn of 1942, these corvettes and destroyers faced a new German ‘wolfpack’ offensive that was stronger still than the assault in 1941.

All of the warships and merchant ships Canada could produce were urgently needed to transport supplies to Britain for the final buildup of Allied forces for the invasion of Normandy, the beginning of the liberation of France and northwest Europe. As a testament to its much-improved effectiveness based on new equipment and ships (anti-submarine frigates, true ocean-keeping vessels based on the corvettes but considerably larger, joined the fleet in increasing numbers), during the first half of 1944 the RCN took over full responsibility for escorting north Atlantic convoys to Britain. The navy also sent large numbers of its best escorts, including the venerable ‘River’ class destroyers, into the English Channel to support the invasion, which took place on 6 June 1944. Over 100 RCN ships ranging from large destroyers to troop transports participated in the Normandy landings.

Although the U-boats had little success against the invasion fleet, they were able with new ‘snorkel’ breathing tubes, enabling the submarines to ‘breathe’ and cruise under water for weeks at a time, to press their offensive in the coastal waters of Britain and Canada right to the end of the war. Thus, the Canadian fleet was continuously and heavily engaged in Canadian and Newfoundland home waters, as well as in protecting the by-then enormous transatlantic convoys that fed supplies to the Allied armies in Europe. This was an essential military contribution to the Allied cause. Moreover, the navy maintained its commitments in British and European coastal waters and also escorted convoys to the Soviet Union along the treacherous and unforgiving Arctic route.


September 3, 1939 The Battle of the Atlantic Begins - History

Timeline with Photos and Text

1918

1919

1921

July 29 - Adolf Hitler becomes leader of National Socialist (Nazi) Party.

1923

1925

1926

September 8 - Germany admitted to League of Nations.

1929

October 29 - Stock Market on Wall Street crashes.

1930

September 14 - Germans elect Nazis making them the 2nd largest political party in Germany.

1932

November 8 - Franklin Roosevelt elected President of the United States.

1933

January 30 - Adolf Hitler becomes Chancellor of Germany.

February 27 - The German Reichstag burns.

March 12 - First concentration camp opened at Oranienburg outside Berlin.

March 23 - Enabling Act gives Hitler dictatorial power.

April 1 - Nazi boycott of Jewish owned shops.

May 10 - Nazis burn books in Germany.

In June - Nazis open Dachau concentration camp.

July 14 - Nazi Party declared Germany's only political party.

October 14 - Germany quits the League of Nations.

1934

June 30 - The Nazi "Night of the Long Knives."

July 25 - Nazis murder Austrian Chancellor Dollfuss.

August 2 - German President Hindenburg dies.

August 19 - Adolf Hitler becomes Führer of Germany.

1935

March 16 - Hitler violates the Treaty of Versailles by introducing military conscription.

September 15 - German Jews stripped of rights by Nuremberg Race Laws.

1936

February 10 - The German Gestapo is placed above the law.

March 7 - German troops occupy the Rhineland.

May 9 - Mussolini's Italian forces take Ethiopia.

July 18 - Civil war erupts in Spain.

August 1 - Olympic games begin in Berlin.

October 1 - Franco declared head of Spanish State.

1937

June 11 - Soviet leader Josef Stalin begins a purge of Red Army generals.

November 5 - Hitler reveals war plans during Hossbach Conference.

1938

March 12/13 - Germany announces 'Anschluss' (union) with Austria.

August 12 - German military mobilizes.

September 30 - British Prime Minister Chamberlain appeases Hitler at Munich.

October 15 - German troops occupy the Sudetenland Czech government resigns.

November 9/10 - Kristallnacht - The Night of Broken Glass.

See also: The History Place - Holocaust Timeline

1939 Return to Top of Page

January 30, 1939 - Hitler threatens Jews during Reichstag speech.

March 15/16 - Nazis take Czechoslovakia.

March 28, 1939 - Spanish Civil war ends.

May 22, 1939 - Nazis sign 'Pact of Steel' with Italy.

August 23, 1939 - Nazis and Soviets sign Pact.

August 25, 1939 - Britain and Poland sign a Mutual Assistance Treaty.

August 31, 1939 - British fleet mobilizes Civilian evacuations begin from London.

September 1, 1939 - Nazis invade Poland.

September 3, 1939 - Britain, France, Australia and New Zealand declare war on Germany.

September 4, 1939 - British Royal Air Force attacks the German Navy.

September 5, 1939 - United States proclaims its neutrality German troops cross the Vistula River in Poland.

September 10, 1939 - Canada declares war on Germany Battle of the Atlantic begins.

September 17, 1939 - Soviets invade Poland.

September 27, 1939 - Warsaw surrenders to Nazis Reinhard Heydrich becomes the leader of new Reich Main Security Office (RSHA).

See also: The History Place - Biography of Reinhard Heydrich.

September 29, 1939 - Nazis and Soviets divide up Poland.

In October - Nazis begin euthanasia on sick and disabled in Germany.

November 8, 1939 - Assassination attempt on Hitler fails.

November 30, 1939 - Soviets attack Finland.

December 14, 1939 - Soviet Union expelled from the League of Nations.

1940 Return to Top of Page

January 8, 1940 - Rationing begins in Britain.

March 12, 1940 - Finland signs a peace treaty with Soviets.

March 16, 1940 - Germans bomb Scapa Flow naval base near Scotland.

April 9, 1940 - Nazis invade Denmark and Norway.

May 10, 1940 - Nazis invade France, Belgium, Luxembourg and the Netherlands Winston Churchill becomes British Prime Minister.

May 15, 1940 - Holland surrenders to the Nazis.

May 26, 1940 - Evacuation of Allied troops from Dunkirk begins.

May 28, 1940 - Belgium surrenders to the Nazis.

June 3, 1940 - Germans bomb Paris Dunkirk evacuation ends.

June 10, 1940 - Norway surrenders to the Nazis Italy declares war on Britain and France.

June 14, 1940 - Germans enter Paris.

June 16, 1940 - Marshal Pétain becomes French Prime Minister.

June 18, 1940 - Hitler and Mussolini meet in Munich Soviets begin occupation of the Baltic States.

June 22, 1940 - France signs an armistice with Nazi Germany.

June 23, 1940 - Hitler tours Paris.

June 28, 1940 - Britain recognizes General Charles de Gaulle as the Free French leader.

July 1, 1940 - German U-boats attack merchant ships in the Atlantic.

July 5, 1940 - French Vichy government breaks off relations with Britain.

July 10, 1940 - Battle of Britain begins.

July 23, 1940 - Soviets take Lithuania, Latvia and Estonia.

August 3-19 - Italians occupy British Somaliland in East Africa.

August 13, 1940 - German bombing offensive against airfields and factories in England.

August 15, 1940 - Air battles and daylight raids over Britain.

August 17, 1940 - Hitler declares a blockade of the British Isles.

August 23/24 - First German air raids on Central London.

August 25/26 - First British air raid on Berlin.

September 3, 1940 - Hitler plans Operation Sea Lion (the invasion of Britain).

September 7, 1940 - German Blitz against Britain begins.

September 13, 1940 - Italians invade Egypt.

September 15, 1940 - Massive German air raids on London, Southampton, Bristol, Cardiff, Liverpool and Manchester.

September 16, 1940 - United States military conscription bill passed.

September 27, 1940 - Tripartite (Axis) Pact signed by Germany, Italy and Japan.

October 7, 1940 - German troops enter Romania.

October 12, 1940 - Germans postpone Operation Sea Lion until Spring of 1941.

October 28, 1940 - Italy invades Greece.

November 5, 1940 - Roosevelt re-elected as U.S. president.

November 10/11 - Torpedo bomber raid cripples the Italian fleet at Taranto, Italy.

November 14/15 - Germans bomb Coventry, England.

November 20, 1940 - Hungary joins the Axis Powers.

November 22, 1940 - Greeks defeat the Italian 9th Army.

November 23, 1940 - Romania joins the Axis Powers.

December 9/10 - British begin a western desert offensive in North Africa against the Italians.

December 29/30 - Massive German air raid on London.

1941 Return to Top of Page

1942 Return to Top of Page

January 1, 1942 - Declaration of the United Nations signed by 26 Allied nations.

January 13, 1942 - Germans begin a U-boat offensive along east coast of USA.

January 20, 1942 - SS Leader Heydrich holds the Wannsee Conference to coordinate the "Final Solution of the Jewish Question."

January 21, 1942 - Rommel's counter-offensive from El Agheila begins.

January 26, 1942 - First American forces arrive in Great Britain.

En avril - Japanese-Americans sent to relocation centers.

April 23, 1942 - German air raids begin against cathedral cities in Britain.

May 8, 1942 - German summer offensive begins in the Crimea.

May 26, 1942 - Rommel begins an offensive against the Gazala Line.

May 27, 1942 - SS Leader Heydrich attacked in Prague.

May 30, 1942 - First thousand-bomber British air raid (against Cologne).

In June - Mass murder of Jews by gassing begins at Auschwitz.

June 4, 1942 - Heydrich dies of wounds.

June 5, 1942 - Germans besiege Sevastopol.

June 10, 1942 - Nazis liquidate Lidice in reprisal for Heydrich's assassination.

June 21, 1942 - Rommel captures Tobruk.

June 25, 1942 - General Dwight D. Eisenhower arrives in London.

June 30, 1942 - Rommel reaches El Alamein near Cairo, Egypt.

July 1-30 - First Battle of El Alamein.

July 3, 1942 - Germans take Sevastopol.

July 5, 1942 - Soviet resistance in the Crimea ends.

July 9, 1942 - Germans begin a drive toward Stalingrad in the USSR.

July 22, 1942 - First deportations from the Warsaw Ghetto to concentration camps Treblinka extermination camp opened.

August 7, 1942 - British General Bernard Montgomery takes command of Eighth Army in North Africa.

August 12, 1942 - Stalin and Churchill meet in Moscow.

August 17, 1942 - First all-American air attack in Europe.

August 23, 1942 - Massive German air raid on Stalingrad.

September 2, 1942 - Rommel driven back by Montgomery in the Battle of Alam Halfa.

September 13, 1942 - Battle of Stalingrad begins.

October 5, 1942 - A German eyewitness observes SS mass murder.

October 18, 1942 - Hitler orders the execution of all captured British commandos.

November 1, 1942 - Operation Supercharge (Allies break Axis lines at El Alamein).

November 8, 1942 - Operation Torch begins (U.S. invasion of North Africa).

November 11, 1942 - Germans and Italians invade unoccupied Vichy France.

November 19, 1942 - Soviet counter-offensive at Stalingrad begins.

December 2, 1942 - Professor Enrico Fermi sets up an atomic reactor in Chicago.

December 13, 1942 - Rommel withdraws from El Agheila.

December 16, 1942 - Soviets defeat Italian troops on the River Don in the USSR.

December 17, 1942 - British Foreign Secretary Eden tells the British House of Commons of mass executions of Jews by Nazis U.S. declares those crimes will be avenged.

December 31, 1942 - Battle of the Barents Sea between German and British ships.

1943 Return to Top of Page

January 2/3 - Germans begin a withdrawal from the Caucasus.

January 10, 1943 - Soviets begin an offensive against the Germans in Stalingrad.

January 14-24 - Casablanca conference between Churchill and Roosevelt. During the conference, Roosevelt announces the war can end only with "unconditional German surrender."

January 23, 1943 - Montgomery's Eighth Army takes Tripoli.

January 27, 1943 - First bombing raid by Americans on Germany (at Wilhelmshaven).

February 2, 1943 - Germans surrender at Stalingrad in the first big defeat of Hitler's armies.

February 8, 1943 - Soviet troops take Kursk.

February 14-25 - Battle of Kasserine Pass between the U.S. 1st Armored Division and German Panzers in North Africa.

February 16, 1943 - Soviets re-take Kharkov.

February 18, 1943 - Nazis arrest White Rose resistance leaders in Munich.

March 2, 1943 - Germans begin a withdrawal from Tunisia, Africa.

March 15, 1943 - Germans re-capture Kharkov.

March 16-20 - Battle of Atlantic climaxes with 27 merchant ships sunk by German U-boats.

March 20-28 - Montgomery's Eighth Army breaks through the Mareth Line in Tunisia.

April 6/7 - Axis forces in Tunisia begin a withdrawal toward Enfidaville as American and British forces link.

April 19, 1943 - Waffen-SS attacks Jewish resistance in the Warsaw ghetto.

May 7, 1943 - Allies take Tunisia.

May 13, 1943 - German and Italian troops surrender in North Africa.

May 16, 1943 - Jewish resistance in the Warsaw Ghetto ends.

May 16/17 - British air raid on the Ruhr.

May 22, 1943 - Dönitz suspends U-boat operations in the North Atlantic.

June 10, 1943 - ' Pointblank' directive to improve Allied bombing strategy issued.

June 11, 1943 - Himmler orders the liquidation of all Jewish ghettos in Poland.

July 5, 1943 - Germans begin their last offensive against Kursk.

July 9/10 - Allies land in Sicily.

July 19, 1943 - Allies bomb Rome.

July 22, 1943 - Americans capture Palermo, Sicily.

July 24, 1943 - British bombing raid on Hamburg.

July 25/26 - Mussolini arrested and the Italian Fascist government falls Marshal Pietro Badoglio takes over and negotiates with Allies.

July 27/28 - Allied air raid causes a firestorm in Hamburg.

August 12-17 - Germans evacuate Sicily.

August 17, 1943 - American daylight air raids on Regensburg and Schweinfurt in Germany Allies reach Messina, Sicily.

August 23, 1943 - Soviet troops recapture Kharkov.

September 8, 1943 - Italian surrender to Allies is announced.

September 9, 1943 - Allied landings at Salerno and Taranto.

September 11, 1943 - Germans occupy Rome.

September 12, 1943 - Germans rescue Mussolini.

September 23, 1943 - Mussolini re-establishes a Fascist government.

October 1, 1943 - Allies enter Naples, Italy.

October 4, 1943 - SS-Reichsführer Himmler gives speech at Posen.

October 13, 1943 - Italy declares war on Germany Second American air raid on Schweinfurt.

November 6, 1943 - Russians recapture Kiev in the Ukraine.

November 18, 1943 - Large British air raid on Berlin.

November 28, 1943 - Roosevelt, Churchill, Stalin meet at Teheran.

December 24-26 - Soviets launch offensives on the Ukrainian front.

1944 Return to Top of Page

1945 Return to Top of Page

January 1-17 - Germans withdraw from the Ardennes.

January 16, 1945 - U.S. 1st and 3rd Armies link up after a month long separation during the Battle of the Bulge.

January 17, 1945 - Soviet troops capture Warsaw, Poland.

January 26, 1945 - Soviet troops liberate Auschwitz.

February 4-11 - Roosevelt, Churchill, Stalin meet at Yalta.

February 13/14 - Dresden is destroyed by a firestorm after Allied bombing raids.

March 6, 1945 - Last German offensive of the war begins to defend oil fields in Hungary.

March 7, 1945 - Allies take Cologne and establish a bridge across the Rhine at Remagen.

March 30, 1945 - Soviet troops capture Danzig.

In April - Allies discover stolen Nazi art and wealth hidden in German salt mines.

April 1, 1945 - U.S. troops encircle Germans in the Ruhr Allied offensive in northern Italy.

April 12, 1945 - Allies liberate Buchenwald and Belsen concentration camps President Roosevelt dies. Harry Truman becomes President.

April 16, 1945 - Soviet troops begin their final attack on Berlin Americans enter Nuremberg.

April 18, 1945 - German forces in the Ruhr surrender.

April 21, 1945 - Soviets reach Berlin.

April 28, 1945 - Mussolini is captured and hanged by Italian partisans Allies take Venice.

April 29, 1945 - U.S. 7th Army liberates Dachau.

April 30, 1945 - Adolf Hitler commits suicide.

May 2, 1945 - German troops in Italy surrender.

May 7, 1945 - Unconditional surrender of all German forces to Allies.

May 8, 1945 - V-E (Victory in Europe) Day.

May 9, 1945 - Hermann Göring is captured by members of the U.S. 7th Army.

May 23, 1945 - SS-Reichsführer Himmler commits suicide German High Command and Provisional Government imprisoned.

June 5, 1945 - Allies divide up Germany and Berlin and take over the government.

June 26, 1945 - United Nations Charter is signed in San Francisco.

July 1, 1945 - American, British, and French troops move into Berlin.

July 16, 1945 - First U.S. atomic bomb test Potsdam Conference begins.

July 26, 1945 - Atlee succeeds Churchill as British Prime Minister.

August 6, 1945 - First atomic bomb dropped, on Hiroshima, Japan.

August 8, 1945 - Soviets declares war on Japan and invade Manchuria.

August 9, 1945 - Second atomic bomb dropped, on Nagasaki, Japan.

August 14, 1945 - Japanese agree to unconditional surrender.

September 2, 1945 - Japanese sign the surrender agreement V-J (Victory over Japan) Day.

October 24, 1945 - United Nations is born.

November 20, 1945 - Nuremberg war crimes trials begin.

1946

October 16 - Hermann Göring commits suicide two hours before his scheduled execution.

Statistics of World War II

Copyright © 1996 The History Place™ All Rights Reserved

See also: The History Place three-part narrative history of Adolf Hitler (62 chapters)
I. The Rise of Hitler - from unknown to dictator of Germany.
II. The Triumph of Hitler - the prewar years of Nazi Germany.
III. The Defeat of Hitler - the quest for a Nazi empire.

Conditions d'utilisation : à la maison/à l'école privée, la réutilisation non commerciale et non Internet est uniquement autorisée pour tout texte, graphique, photo, clip audio, autre fichier électronique ou matériel de The History Place.


Fond

After the First World War (1914-18) and the economic crises of the 1920s, aggressive nationalism began to emerge in Europe. Keen to reverse the terms of the Treaty of Versailles (1919) and reassert its dominance of Europe, Germany annexed Austria and parts of Czechoslovakia in 1938.

Economic turmoil had also brought about militaristic movements in the Japanese Empire. Seeking influence and resources, Japan launched an invasion of China in 1937.

3 September 1939

War breaks out in Europe

The British Empire and France declare war on Germany following its invasion of Poland.

4 September 1939

Bataille de l'Atlantique

The British embark on a long and bitter naval campaign against German U-boats threatening shipping in the Atlantic. It will be the longest campaign of the war.

May 1940

Battle of France

Germany invades France, Belgium and the Low Countries. The British forces deployed to Europe are forced to evacuate from Dunkirk. France surrenders soon after.

Summer 1940

Battle of Britain

Germany attempts to gain air control over the British Isles before invasion. The Luftwaffe are defeated by the Royal Air Force and the invasion is suspended indefinitely.

September 1940

The Blitz begins

Germany commences the strategic aerial bombing of British cities.

February 1941

German forces arrive in North Africa

German commander Erwin Rommel is dispatched to North Africa to support Italian forces facing defeat by the Allies.

April 1941

The Axis invade Yugoslavia and Greece

The German Army launches an assault to overthrow the recently established pro-Allied government in Yugoslavia and support the stalled Italian invasion of Greece.

Juin 1941

Operation Barbarossa

Hitler launches a surprise invasion of the Soviet Union, breaking a pact of non-aggression between the two nations.

View this object


Losses in the Battle of the Atlantic

The Battle of the Atlantic was the longest campaign of World War Two, with heavy losses on both sides. Between 75,000 and 85,000 Allied seamen were killed while 19,000 U-boat crew members are estimated to have died in the Battle of the Atlantic. For the Allies it was a price that had to be paid -- if the U-boat stranglehold had not been broken, England could have fallen and the Allied counterattacks in North Africa and Europe could not have been mounted.


Voir la vidéo: LHistoire de la Seconde Guerre Mondiale Ep 2 La guerre éclate (Janvier 2022).